La
Maison
d’édition

Pourquoi Land’Artic

Le nom Land’Artic est tout simplement le fruit d’un brainstorming lors d’une bbbf (bonne bière bien fraîche) avec une amie chère. C’est un anglicisme qui invite au voyage, à l’immensité, aux terres inconnues, à la découverte, à l’expérimentation et la curiosité. Ce n’est rien de précis, rien d’explicite. Juste une invitation à sortir du cadre.

Histoire de la société

Land’Artic est née en mars 2017 pour porter une double activité : conseil et formation auprès des chefs d’entreprise (activité principale), commissariat artistique (activité secondaire). C’est Dédale, et l’envie de créer un livre comme objet mémorial de ce projet éphémère qui a poussé le fondateur de Land’Artic, également président de l’association L’Art prend la rue, à modifier les statuts de l’entreprise et d’ajouter en 2020 une troisième activité, celle de l’édition de livre.
Il était en effet impossible à l’association L’Art prend la rue de porter un tel projet. D’abord parce que cette aventure mercantile lui aurait fait perdre le bénéfice que lui confère son rescrit fiscal, ensuite parce que le risque financier de l’édition du livre Dédale était trop important pour cette jeune association.

Les Mentors

Pierre Corbel
Enseignant en sociologie à Rennes 2 et ancien directeur des Presses Universitaires de Rennes (PUR) aujourd’hui à la retraite, Pierre a été d’un précieux soutien dès le lancement du projet d’édition du livre Dédale. Ses conseils avisés sont à l’origine de plusieurs orientations stratégiques sur le pilotage du projet d’édition.

David Gruszewski
PDG de DG Diffusion et du groupe éditorial Piktos, David est lui aussi connecté au projet d’édition du livre Dédale depuis le début. Ses compétences et son expérience ont permis une mise en relation avec les partenaires chargés de l’impression et de la distribution du livre.

La démarche responsable

Land’Artic est fortement ancrée sur son territoire breton. L’ensemble des prestataires et partenaires sont prioritairement des acteurs locaux. Nous ne délocalisons ni la conception, ni la réalisation, ni la production, ni la distribution. Tous nos partenaires prestataires sont des entreprises françaises. Un défi économique dans le monde de l’édition que nous avons envie de relever.

Les Objectifs

Si les objectifs initiaux étaient concentrés autour de la production du livre DéDalE, ils sont devenus depuis multiples. L’expérience de cette première édition a ouvert de nouvelles perspectives et de nouvelles ambitions.

D’abord, celle d’une production centrée sur l’art urbain. Un choix évident, motivé par la passion de l’équipe de Land’Artic pour cet art hors cadre, nourri par une culture singulière, émancipatoire et iconoclaste.

Ensuite, collaborer directement avec des artistes urbains sur des projets centrés sur leur travail et leurs créations.

Enfin, sortir du cadre conventionnel de l’économie du livre en restant indépendant dans la production et la distribution, tout en appliquant des rémunérations fixes à ceux qui participent à la réalisation des ouvrages, le tout en s’appuyant sur des prestataires locaux ou nationaux.

La mise en avant de l’art de rue encore négligé

De gré ou de force, l’art prend la rue depuis plusieurs décennies maintenant. Du tag illégal à la fresque monumentale, cet art alternatif par nature (absence de manifeste, production protéiforme libre et hors cadre, pratique illégale et émancipatoire, présence négligeable dans les institutions publiques, etc.) est une vague qui déferle sur les villes du monde entier.

“L’Art Urbain”, dont le terme regroupe maladroitement plusieurs cultures et pratiques artistiques diamétralement opposées, connaît depuis vingt ans un essor auprès d’un grand public nourri par la diffusion massive d’images sur le web en général et les réseaux sociaux en particulier.

Si les parcours de ces artistes singuliers prennent souvent leurs origines dans la colère de l’adolescence et le rejet d’un cadre sociétal et des règles induites, nombreux sont ceux qui, à force de travail, de courage et de pugnacité, développent au fil des ans et des décennies, une pratique artistique centrée sur la création et le renouvellement de leur style.

Ce sont ces parcours singuliers et atypiques que l’équipe Land’Artic a l’ambition de mettre en lumière.

L’équipe 

Laurent Sanchez
Fondateur et président de Land’Artic, également président et fondateur de l’association L’Art prend la rue, Laurent exerce de multiples activités. Une activité de dirigeant dans une entreprise industrielle du secteur de l’aéronautique, une autre indépendante dans la formation, le conseil et occasionnellement dans le commissariat artistique, et enfin, une associative dans le domaine de l’art urbain. Laurent est également administrateur de la Fédération de l’art urbain et co-pilote avec Nicolas Gzeley le projet de création du centre ARCANES, centre national des ressources numériques de l’art urbain.
Il slash, c’est plus fort que lui.

Nicolas Gzeley
Artiste, auteur, journaliste et photographe, Nicolas documente la scène des arts urbains depuis le début des années 1990. Responsable de la rubrique graffiti du magazine Radikal de 1996 à 2005, il crée en 2002 le premier magazine d’art urbain Worldsigns. Ancien rédacteur en chef des magazines Gettin’Fame, Graffiti All Stars, Stuart et fondateur du site d’information Spraymium Magazine, Nicolas est également l’auteur de plusieurs ouvrages spécialisés. Depuis 2019, il est administrateur de la Fédération de l’art urbain et co-pilote avec Laurent Sanchez le projet de création du centre ARCANES, centre national des ressources numériques de l’art urbain.

Violaine Pondard
Journaliste freelance et auteur, spécialisée en économie, Violaine s’intéresse aux arts urbains en participant à la ligne rédactionnelle du site Street Art Avenue. Avançant en mode projet, elle part vivre une aventure entrepreneuriale à Bristol en 2015 et y découvre une autre facette du street art européen. A son retour à Vannes, elle prend part à la création de l’association L’Art Prend la Rue et pilote la communication de DéDalE. Observatrice du mouvement, elle publie également plusieurs ouvrages sur le street art.

Sébastien Le Gourriérec
Designer graphique, photographe, éditeur, explorateur multicasquette, Sébastien exerce un travail pluridisciplinaire guidé par l’immersion et l’expérience sensible qu’il explore d’abord au contact de la Nature et ses espaces sauvages. À la croisée de ses activités, il cofonde la revue Bivuak, collabore avec les entreprises et le milieu de l’édition. Il partage également cet attrait pour la beauté en tant que guide en Laponie. Au sein de l’Art prend la rue il suit le projet Dédale avec ce même goût de liberté autant que pour la pluralité des langages qui s’y déploie.

Découvrez nos offres

Le
Livre

Plus d’infos

Les
éditions
limitées

Plus d’infos

Les
Coffrets
Collectors

Plus d’infos

Vous
souhaitez
plus
d’infos